• info@habitat67.org

On parle de nous!

Dès mes premiers pas dans l’antre de la bête j’étais en totale pâmoison devant le spectacle qui s’offrait à moi. Je retrouvais en ces murs la même quiétude que lorsque je rentre dans une église, mais c’est normal, cette œuvre de Moshe Safdie est un temple architectural en soi. En son chœur, nous étions protégés de la pluie et au travers du béton, la nature luxuriante de la Cité du havre enveloppait l’endroit. Entre ces murs de béton, on a vraiment l’impression de voyager ailleurs, dans un lieu intemporel. – Marie-Soleil Lalonde, Yulorama

Malgré tout cela, Habitat demeure singulièrement méconnu, y compris des Montréalais. Peut-être à cause de son caractère privé, et de son statut «immobilier»… «Habitat, c’est un peu comme un jardin secret, qu’on entraperçoit de la route, sans pouvoir franchir la clôture», explique Julie Bélanger, l’instigatrice et l’organisatrice des visites qui se déroulent, à partir de ce printemps, à Habitat 67. «Cela le rend déjà différent d’autres édifices emblématiques, comme le Stade, la Biosphère ou l’oratoire Saint-Joseph, auxquels les gens ont accès.» – Marie-Claude Ducas, Voir.ca

Architecture pyramidale en trois parties, Habitat 67 est un amalgame de modules cubiques en béton, tous préfabriqués sur un terrain adjacent. Safdie l’a conçu comme une cité dans la ville, avec ses commerces, ses rues-passerelles et des unités possédant chacune leur jardin et leur vue panoramique. C’était sa solution au problème de la densité urbaine et sa riposte à l’étalement urbain. – Jérôme Delgado, Le Devoir

Habitat 67 célèbre ses 50 ans – Vincent Maisonneuve, Le Téléjournal 18 h, Radio-Canada

Moshe Safdie et Habitat 67 – Mélanye Boissonnault, Le 15-18, Première chaîne, Radio-Canada

Visites d’Habitat 67 dans la chronique culturelle – Jean Baptiste Henry, CHOC 104,9 FM